C’était il y a 22 ans, à Tchernobyl

Reacteur_Tchernobyl.JPGUn hommage aux milliers de victimes de la catastrophe de Tchernobyl a été rendu samedi dans plusieurs villes d’Europe, à l’occasion du 22ème anniversaire du drame nucléaire.

Dans la nuit du 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire ukrainienne de Tchernobyl explosait, contaminant une bonne partie de l’Europe, mais surtout, l’Ukraine, le Belarus et la Russie.

25.000 “liquidateurs”, c’est à dire ceux chargés d’enrayer la catastrophe sur le site, sont décédés. Selon un bilan très contesté de l’ONU, 4.000 personnes seraient décédées en Ukraine, Belarus et Russie des suites de cancers liés à la catastrophe. Pour d’autres ONG, ce chiffre serait de 2,3 millions pour la seule Ukraine.

A ceux-ci viennent s’ajouter les nombreux cas de naissances d’enfants atteints de malformations très graves.

Une catastrophe planétaire

Le ministère ukrainien de la Santé précisait à l’occasion de ce triste anniversaire, “la catastrophe de Tchernobyl est devenue planétaire et continue jusqu’à maintenant à faire des dégâts sur la santé des gens et l’environnement“.

A Kiev, dans la nuit de vendredi à samedi, le président Victor Iouchtchenko accompagné d’une centaines d’Ukrainiens, a déposé des gerbes devant le monument érigé à la mémoire des victimes de la catastrophe, et allumé de cierges lors d’un office religieux.

A Minsk, en Belarus, ce sont près de deux mille manifestants qui ont défilé dans les rues de la capitale samedi dans le but de dénoncer la gestion sanitaire de la catastrophe. Profitant de l’occasion, ils ont également alerté la population sur les risques de la construction d’une centrale dans le pays.

En France, 130 manifestations ont été dénombrées dans plusieurs villes, dont Paris mais aussi Flamanville, Fessenheim ou encore Cadarache.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter