Arrêter la croissance des émissions américaines de GES

bush.jpgHier, pour la première fois, le président américain George W. Bush a appelé les Etats-Unis, l’un des plus gros émetteurs de gaz à effet de serre (GES) au monde, à mettre un terme à la croissance des émissions polluantes d’ici 2025. Le président américain n’a cependant pas annoncé de mesures contraignantes pour atteindre cet objectif.

George W. Bush a proposé d’encourager les solutions technologiques, de favoriser le nucléaire et le charbon propre et de réduire les émissions de l’industrie énergétique pour arrêter la croissance des émissions responsables du réchauffement de la planète.

Selon le président américain, si les Etats-Unis suivent ces “principes“, “la croissance des émissions ralentira au cours de la prochaine décennie, s’arrêtera d’ici à 2025 et commencera à s’inverser ensuite, pour autant que la technologie continue à progresser“.

Pour atteindre cet objectif, George W. Bush a préconisé une stratégie “construisant sur les solides fondations que nous avons en place“. Pour lui, “la mauvaise manière” de lutter contre le réchauffement climatique, c’est de “doublonner les mandats” ou de “réclamer des réductions soudaines et drastiques des émissions qui n’ont aucune chance de se réaliser et toutes les chances de nuire à notre économie“.

Un projet de loi présenté au Congrès

Un projet de loi présenté par les démocrates Joe Lieberman et John Warner sur le plafonnement des gaz à effet de serre et l’instauration d’un marché du carbone doit être prochainement débattu au Congrès, où les adversaires démocrates du président américain sont majoritaires.

George W. Bush a mis en garde le Congrès. Selon lui, “une mauvaise législation imposerait à notre économie et aux familles américaines des coûts terribles, sans pour autant atteindre les objectifs de changement climatique que nous partageons tous“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter