PETROLE – Il continue de flamber

essence.jpgCe matin, le baril de “light sweet crude” pour livraison en mai a établi un nouveau record en atteignant 112,48 dollars dans les échanges électroniques en Asie, avant de se replier à 112,33 dollars. Le précédent record avait été établi mercredi dernier à 112,21 dollars.

Hier, à Londres, le baril de Brent de la mer du Nord est monté pour la première fois à 110,01 dollars. A New York, le baril de “light sweet crude” a atteint 111,99 dollars en séance avant de clôturer à 111,76 dollars. C’est la première fois qu’à New York le baril termine au-dessus des 111 dollars.

Conjoncture haussière

La fermeture d’un oléoduc du groupe pétrolier Shell au sud des Etats-Unis et des incendies sur des installations de la compagnie italienne Eni au Nigéria ont fait ressurgir les craintes sur le niveau des disponibilités, alors que la demande ne cesse d’augmenter dans les pays émergents. De plus, un nouveau recul du dollar, monnaie dans laquelle est vendu le pétrole, a participé à la hausse des cours de l’or noir.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter