Un médicament pour prévenir les maladies liées à l’amiante

amiante_fibre.jpgUn médicament pourrait protéger les personnes des effets néfastes dus à l’inhalation de poussières d’amiante.

L’utilisation d’amiante est responsable d’une épidémie qui a tué en Grande-Bretagne un grand nombre de personnes qui ont développé des cancers des poumons et des mésothéliomes, un cancer virulent qui affecte la plèvre. La maladie peut se développer de nombreuses années suivant l’exposition à l’amiante.

Selon une étude publiée dans le magazine “Science”, un médicament pourrait aujourd’hui protéger les personnes qui ont été exposées à l’amiante.

Le professeur Jürg Tschopp de l’Université de Lausanne et ses collègues ont constaté que l’inflammation chronique des poumons causée par l’inhalation de poussières d’amiante est liée à l’inflammasome NALP3, un complexe multiprotéique.

Ce complexe multiprotéique est également impliqué dans d’autres inflammations comme la goutte, une maladie qui peut traitée avec un médicament appelé Anakinra.

Ralentir la progression des maladies liées à l’amiante

Aujourd’hui, l’équipe de scientifiques pense que ce médicament peut être utile pour ralentir la progression de l’asbestose, la silicose et d’autres maladies pulmonaires liées à l’inhalation de poussières d’amiante.

L’asbestose est une affection qui apparaît en général 10 à 20 ans après le début de l’exposition à l’amiante. C’est une fibrose interstitielle diffuse et progressive qui provoque une sclérose du tissu pulmonaire entraînant une insuffisance respiratoire chronique.

Comme le rapporte le quotidien britannique “Telegraph”, le professeur Jürg Tschopp a indiqué que si l’Anakinra pourrait être utilisé pour prévenir les maladies dues à l’exposition à l’amiante, il ne permettrait pas de les soigner. Vu le succès qu’a l’Anakinra pour traiter la goutte, “nous pensons que ce traitement fonctionnera avec l’asbestose“.

“Plus d’éléments pour comprendre”

Selon le Dr Joanna Owens, scientifique au Cancer Research UK, l’équivalent de la Ligue française contre le Cancer, cette importante recherche effectuée en laboratoire nous donne plus d’éléments pour comprendre comment l’amiante provoque l’inflammation chronique qui peut entraîner un cancer“.

Ces résultats devraient aider les scientifiques à trouver de meilleures façons pour traiter les personnes qui ont été exposées à l’amiante dans le passé. Mais l’Anakinra aura besoin de passer par des essais cliniques afin de voir si il est sûr et efficace contre les cancers liés à l’amiante“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter