Les Français à l’eau … du robinet

eau_robinet.JPGUn récent sondage de la Sofrès réalisé à l’initiative du Centre d’information sur l’eau révèle la préférence des Français pour l’eau du robinet au détriment de l’eau en bouteille. Un retournement de tendance par rapport à 2007.

Chaque année depuis maintenant 13 ans,ce sondage, baromètre de la consommation d’eau est réalisé par la Sofrès à la demande des industriels du secteur par le Centre d’information sur l’eau.

Selon ce sondage publié la semaine dernière, 67% des Français interrogés ont déclaré boire de l’eau du robinet au moins une fois par semaine. Ce chiffre reste stable par rapport à la même enquête réalisée l’an dernier. En revanche, 56% d’entre-eux affirment consommer au moins une fois par semaine de l’eau en bouteille alors qu’ils étaient 60% l’année dernière. La consommation d’eau en bouteille tendrait donc à diminuer.

Quant aux buveurs “mixtes”, c’est à dire ceux consommant et de l’eau du robinet, et de l’eau en bouteille, ils reconnaissent boire plus d’eau du robinet que d’eau en bouteille, à 59% contre 41%.

Plus de contrôles

Si 81% des personnes sondées estiment que l’eau du robinet est sûre, soit un point de moins qu’en 2007 et 71% la jugent bonne, contre 73% l’an passé, ils sont néanmoins nombreux à attendre des contrôles plus importants sur sa qualité : 62% jugent ainsi les contrôles de qualité suffisants, soit sept points de moins qu’en 2007, et 25% voudraient les voir renforcés.

64% des Français ne connaissent pas le prix de l’eau

S’agissant du prix de l’eau du robinet, 60% des Français la jugent “plutôt chère”, et 64% avouent ne pas en connaître le prix, soit 4 points de plus qu’en 2007. Par ailleurs, 95% des personnes interrogées jugent indispensables le nettoyage des eaux usées et 52% d’entre-nous se disent prêts à payer plus cher pour préserver la qualité de la ressource.

Enfin, 63% s’estiment mal informés sur tous les domaines touchant à l’eau, qu’il s’agisse des normes en vigueur ou des contrôles. Un effort reste donc à faire de la part des professionnels sur ce point.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter