Le Canada annonce un projet de stockage du carbone

pollution_2.jpgLe Premier ministre Stephen Harper a annoncé la semaine dernière que le gouvernement du Canada s’associera à la Saskatchewan pour réaliser l’un des premiers et des plus grands projets de démonstration au monde sur les technologies de séquestration et de stockage du carbone.

Le Premier ministre Harper en a fait l’annonce en compagnie de son homologue provincial Brad Wall après une visite de la centrale du barrage Boundary de la SaskPower, sur le site même du projet.

En associant les technologies ultramodernes du charbon épuré à la récupération assistée des hydrocarbures et à la séquestration du carbone, le projet permettra de réduire d’un million de tonnes par année les émissions de gaz à effet de serre du Canada tout en produisant jusqu’à 100 mégawatts d’énergie propre“, a déclaré le Premier ministre Harper. “La rentabilité commerciale de cette technologie est un élément clé de la réduction des émissions de gaz à effet de serre“.

La contribution de 240 millions de dollars du gouvernement du Canada est prévue dans le budget de 2008. Une fois la loi d’exécution adoptée, les fonds seront versés en fiducie à la Saskatchewan. Combinés à la contribution équivalente de 758 millions de la SaskPower, ils serviront à établir des partenariats avec l’industrie.

Réduire les émissions de 20%

Cette annonce témoigne de l’engagement pris par les gouvernements fédéral et provincial de développer des technologies du charbon épuré“, a mentionné Brad Wall. “Ce projet reflète l’engagement de la Saskatchewan de soutenir notre dynamisme économie grâce à la production d’énergie propre“.

Le séquestration et le stockage du carbone fait partie intégrante du plan musclé mis en place par le gouvernement fédéral pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du Canada de 20 % en chiffres absolus d’ici 2020. Le Groupe de travail ÉcoEnergie Canada-Alberta sur le séquestration et le stockage du dioxyde de carbone estime que le Canada pourrait stocker sous terre jusqu’à 600 millions de tonnes de dioxyde de carbone par année, soit environ les trois quarts des émissions de gaz à effet de serre du Canada à l’heure actuelle.

Le projet du barrage Boundary est un excellent exemple de la relation de travail positive qui existe entre Ottawa et la Saskatchewan“, a déclaré le Premier ministre Harper. “Nos gouvernements sont tous deux déterminés à trouver un équilibre adéquat entre croissance économique et protection de l’environnement. Nous prenons donc des mesures concrètes qui permettront de produire des résultats tangibles et de faire du Canada un leader mondial dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter