Une bactérie pour produire du bioéthanol

biodiesel.jpgLa start-up parisienne Deinove souhaite utiliser la bactérie Deinoccocus radiodurans pour produire un bioéthanol plus rentable et plus écologique.

La bactérie a la particularité de réparer son propre ADN, ce qui en fait l’un des organismes les plus résistants au monde. “La réparation de l’ADN orientait vers le médical“, a expliqué au quotidien “La Tribune” paru jeudi Jacques Biton, directeur général de Deinove. “Mais une réflexion plus approfondie a mené vers un tout autre horizon : l’amélioration des procédés de production de bioéthanol“.

A terme, la bactérie “pourrait peut-être dégrader les parties ligneuses des plantes, et non plus seulement la cellulose“, a ajouté le directeur général de la start-up. C’est-à-dire qu’au lieu de n’utiliser que les grains de maïs, les producteurs de bioéthanol pourraient utiliser la plante dans sa totalité.

Nous nous donnons deux ans et demi pour finaliser un pilote avec une production de 300 litres“, a précisé Jacques Biton à “L’Usine Nouvelle” paru le 28 février dernier.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter