Un cas de légionellose découvert près de Toulouse

legionellae.jpgAprès un cas de légionellose récemment décelé sur une habitante de Blagnac, dans la périphérie nord de Toulouse, la préfecture de la Haute-Garonne a indiqué que les résidents du quartier où ce cas a été découvert avaient “un risque très faible” de contracter la maladie.

Suite à un cas de légionellose, des investigations ont été menées sur le réseau d’eau chaude sanitaire de différentes résidences alimentées par la géothermie à Blagnac“, a indiqué la Préfecture.

Les analyses en cours, dont les résultats sont partiellement connus à ce jour, mettent en évidence pour 6 d’entre elles sur 19, une forte suspicion de contamination du réseau par des légionelles à un taux supérieur à la concentration habituellement retenue comme induisant un risque très faible de contracter la légionellose“, a ajouté la Préfecture précisant que “des dispositions seront prises dès que possible pour procéder à une désinfection des réseaux contaminés“.

Ne pas utiliser de l’eau chaude

La légionelle ne se développe que dans une température humide et chaude, c’est pourquoi il a été déconseillé aux habitants du quartier Le Ritouret d’utiliser de l’eau chaude pour faire la vaisselle ou pour prendre des douches.

La légionellose est une affection pulmonaire provoquée par une bactérie qui se développe dans des eaux réchauffées et dans un milieu organique favorable à leur développement. Elle est également connue sous le nom de maladie du légionnaire.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter