Avis favorable pour l’usine de compost d’Ozoir

Sietom.JPGL’usine de compost Belle-Croix d’Ozoir-la-Ferrière, en Seine-et-Marne, vient de recevoir l’avis favorable de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques, l’Ineris, pour son projet d’agrandissement. Cet avis est conforme aux conclusions de l’enquête publiques rendues en février dernier.

Le projet d’agrandissement de l’usine de compost d’Ozoir-la-Ferrière était au point mort depuis décembre 32005, date à laquelle les maires d’Ozoir et de Gretz, commune voisine s’étaient opposés au projet en raison des mauvaises odeurs dégagées par l’actuelle usine de traitement des déchets, odeurs qui incommodent les habitants des communes environnantes.

Dominque Rodriguez, le président du syndicat pour l’enlèvement et le traitement des ordures ménagères de Tournan-en-Brie, Sietom, interrogé par “Le Parisien” se félicite d’une telle décision qui relance un projet qu’il a toujours soutenu. “La modernisation de l’usine s’appuiera sur des techniques ultramodernes importées du Québec et d’autres pays d’Europe. Là-bas, il existe déjà des techniques écologiques de traitement des odeurs, que nous souhaitons mettre en place au Sietom de Tournan“.

“La population ne compte pas”

Désormais, seule la décision de la préfecture de Seine-et-Marne attendue dans les prochains jours pourrait mettre un terme à ce projet d’agrandissement. En cas d’avis favorable, les travaux pourraient débuter dès septembre prochain. Jean-François Oneto, le maire d’Ozoir, confie quant à lui au quotidien, “nous avons l’impression que la population ne compte pas, alors que l’usine est toute proche de certaines habitations, donc nous continuerons à nous opposer à son élargissement.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter