CO2 : Veolia entre dans la phase opérationnelle

veolia_environnement_01.jpgVeolia Environnement a choisi son site de Claye Souilly (Seine-et-Marne) pour étudier la mise en place d’un pilote de captage et de stockage géologique de CO2 de taille industrielle. Avec un volume annuel de 200.000 tonnes/an de CO2 traité, ce site sera à ce jour le plus important en France. Il ouvre la voie à l’une des solutions permettant de contribuer aux objectifs mondiaux de réduction de gaz à effet de serre.

Veolia Environnement a démarré dès 2005 un programme de recherche sur le captage, le transport et le stockage de CO2 dans l’objectif de faire progresser les connaissances et de développer des solutions adaptées aux différentes tailles et types d’installations de ses clients. Des sites potentiels en Europe ont été identifiés dans le cadre d’études préliminaires afin de localiser de futurs lieux pour accueillir des pilotes de captage, transport et stockage de CO2 de Veolia Environnement.

Le programme de recherche franchit aujourd’hui une nouvelle étape par le choix de sites industriels en région parisienne sur lesquels Veolia Propreté exploite des centres de valorisation et de stockage de déchets non dangereux. Ce choix permet de démarrer la phase opérationnelle du programme de recherche et de lancer les études géologiques préliminaires, en partenariat avec Geogreen, société commune entre l’IFP, le BRGM et Géostock.

200.000 tonnes de CO2 concernées chaque année

Ces études commenceront par le site situé à Claye Souilly qui présente des caractéristiques géologiques favorables à une telle opération. Ce site met déjà en oeuvre des solutions vertueuses pour l’environnement par la valorisation électrique du biogaz capté sur le site et par l’acheminement d’une partie des déchets par voie fluviale. Le pilote de captage et de stockage intégré de CO2 envisagé concernera un volume annuel de 200.000 t/an de CO2 (soit l’équivalent des émissions annuelles liées au transport de 50.000 habitants).

Le CO2 sera produit par les unités de valorisation énergétique de biogaz déjà existantes et sera injecté, sous contrôle, dans un aquifère salin situé à plus de 1.500 mètres de profondeur pendant plusieurs années.

Réduire les émissions de 20% d’ici 2020

La Commission Européenne a fixé comme objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% à horizon 2020. Dans le cadre de son paquet du 23 janvier 2008, “Climate action”, la Commission mentionne le captage et stockage géologique du CO2 comme une des techniques principales permettant de contribuer aux objectifs mondiaux de réduction des gaz à effet de serre. Elle vient de proposer un cadre réglementaire à cette technologie. Elle incite à la réalisation de pilotes de démonstration afin d’améliorer les connaissances.

Cette incitation est aussi présente au niveau français dans les propositions du Grenelle de l’Environnement. L’objectif est de rendre disponible cette solution le plus rapidement possible. Veolia Environnement, déjà acteur dans l’efficacité énergétique, le développement des énergies renouvelables, les combustibles alternatifs et de toutes solutions opérationnelles plus respectueuses de l’environnement, engage aujourd’hui ses moyens et ses équipes de recherche sur cette technologie au service de la lutte contre le changement climatique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter