Le Pérou fait le choix du dessalement

Lima___Perou.JPGSous l’effet du réchauffement climatique, les glaciers du monde entier fondent beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Les conséquences sont nombreuses et notamment au Pérou, où pour compenser la baisse des réserves d’eau contenues dans ces glaciers, les autorités ont décidé d’avoir recours au dessalement de l’eau de l’océan Pacifique.

Le président péruvien, Alan Garcia l’a annoncé hier, Lima dessalera de l’eau tirée du Pacifique afin de compenser la baisse des réserves contenues dans les glaciers. Le pays s’approvisionne en effet majoritairement en eau potable dans les fleuves s’écoulant sur le flanc occidental de la Cordillière des Andes, fleuves alimentés par la fonte des glaciers.

Afin de ne plus dépendre de ces glaciers devenus capricieux sous l’effet du réchauffement climatique le pays va donc s’approvisionner directement dans l’océan Pacifique. “Nous ne pouvons pas penser à l’avenir avec les moyens d’hier, annoncait le président péruvien hier. Nous devons utiliser les technologies modernes et cela sera le cas quand nous retraiterons l’eau de l’océan“.

Selon Reuters, la firme sud-coréenne Doosan Hydro Technology aurait été choisie pour construire les deux usines de dessalement chargée de fournir de l’eau à plus d’un million de personnes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter