Produire de l’énergie grâce aux vêtements

nanotubes.jpgSelon la revue “Nature” parue jeudi dernier, des scientifiques américains ont mis au point un système qui permet de transformer les frottements en énergie.

Les chercheurs du Georgia Institute of Technology ont remarqué que les nanotubes d’oxyde de zinc possèdent des propriétés piézoéelectriques, c’est-à-dire qu’ils se polarisent électriquement sous l’effet d’une force mécanique. Ils produisent ainsi de l’électricité lorsqu’ils sont soumis à des contraintes mécaniques.

Les mouvements de la marche, les vibrations sonores ou le vent font que deux nanotubes “se frottent (l’un) contre l’autre à la manière de deux goupillons dont les poils se touchent, permettant au processus de semi-conducteur piézoélectrique de convertir le mouvement mécanique en énergie électrique“, a expliqué Zhong Lin Wang selon l’AFP.

Les nanotubes dont le diamètre est compris entre 50 et 200 nanomètres (millionième de millimètre) pourraient être utilisés dans la fabrication de vêtements qui alimenteraient de petits appareils électriques. Ils pourraient également être incrustés dans des rideaux ou des tentes…, lesquels deviendraient générateurs d’électricité.

Etant donné que le plus grand système créé comprenait seulement 6 fibres, il est difficile pour Zhong Lin Wang d’estimer combien de temps il faudrait marcher pour recharger un iPod. Son équipe estime que 1m2 de tissu fabriqué à partir de nanotubes pourrait produire entre 20 et 80 milliwatts d’énergie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter