Bruxelles veut que GDF participe au projet Nabucco

nabucco_01.jpgVendredi, le coordinateur de l’Union européenne pour le projet de gazoduc Nabucco a estimé que le groupe gazier français devait participer à l’avenir au projet de gazoduc Nabucco.

Jozias van Aartsen, coordinateur de l’Union européenne pour le projet de gazoduc Nabucco, était à Ankara pour discuter avec des responsables turcs de l’énergie. A l’issue des discussions, il a indiqué que le projet Nabucco se précisait et qu’une conférence intergouvernementale sur le projet aura lieu.

Après cette visite, je peux dire que l’UE et la Turquie sont tout à fait du même avis“, a-t-il déclaré selon Reuters. La Turquie s’oppose à la participation du groupe français dans le projet Nabucco en raison des positions de la France sur le génocide arménien et sur l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne.

A l’avenir, nous ferions bien de ne pas exclure cette société du projet“, a déclaré Jozias van Aartsen en faisant allusion à GDF.

Un projet de 5 milliards d’euros

Le projet Nabucco prévoit la construction d’un gazoduc long de 3.300 km qui transportera le gaz du Moyen-Orient et d’Asie vers l’Union européenne, en passant par la Turquie et le sud-est de l’Europe. Il regroupe les sociétés autrichienne OMV, turque Botas, bulgare Bulgargaz, hongroise MOL, roumaine Transgaz, et allemande RWE.

Pour l’Union européenne, cette installation qui coûtera 5 milliards d’euros est importante si elle veut réduire sa dépendance vis-à-vis du gaz russe. La construction de ce gazoduc devrait débuter l’année prochaine et s’achever en 2012.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter