Voltalia veut répondre au “paradoxe énergétique” des pays amazoniens

voltalia_1.jpgA l’occasion du voyage présidentiel en Guyane Française destiné à développer la coopération transfrontalière avec le Brésil, les dirigeants du Groupe Voltalia, spécialisé dans la production d’électricité à base d’énergies renouvelables rappellent que la mise en ?uvre d’une interconnexion des réseaux électriques entre le Brésil et de la Guyane est plus que jamais indispensable pour répondre aux besoins croissants de la région en électricité.

L’interconnexion des réseaux électriques du Brésil et de la Guyane permettra de couvrir les besoins électriques de façon satisfaisante et surtout de répondre à ce paradoxe énergétique des pays amazoniens où la demande est actuellement couverte par une production thermique coûteuse et polluante alors que la ressource renouvelable abondante permet la construction d’usines d’électricité verte dans des délais très rapides“, estime Robert Dardanne, président de Voltalia qui est présent en Guyane et au Brésil, au travers respectivement de Voltalia Guyane depuis 2004 et de Voltalia Energia do Brasil depuis 2006.

En Guyane française, une usine biomasse et une usine hydraulique, qui pour la première fois bénéficieront de l’application des crédits carbone volontaires, sont en cours de construction

Au Brésil, Voltalia développe par ailleurs un projet d’usine hydraulique à la frontière entre la Guyane et le Brésil dans la zone même où la construction d’un pont routier transfrontalier va être mis en ?uvre dans les prochains mois.

Hausse annuelle des besoins de 5%

A l’heure où le territoire de la Guyane connaît une augmentation de plus de 5 % par an de son besoin électrique et devra en 2011 remplacer la centrale thermique de Degrad des Cannes d’une capacité de 80 MW, le président de Voltalia souligne que le coût de production électrique à base d’énergies renouvelables s’avère compétitif au regard du coût de production actuel des centrales thermiques tout en préservant la qualité de l’environnement.

Ce projet d’interconnexion présente l’avantage de sécuriser l’approvisionnement électrique en Guyane mais aussi de développer de nouveaux projets à base d’énergies renouvelables produisant de l’électricité devenant exportable. Répondant à un axe prioritaire de la coopération transfrontalière franco-brésilienne, il s’inscrit pleinement dans les actions de valorisation de l’environnement et des ressources renouvelables amazoniennes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter