Total annonce un résultat net ajusté en légère baisse

total_logo.jpgLe groupe pétrolier français Total a annoncé avoir dégagé l’année dernière un résultat net ajusté en baisse de 3% à 12,203 milliards d’euros, contre 12,585 milliards d’euros en 2006. Selon Total, cette baisse s’explique par la faiblesse du dollar par rapport à l’euro. En dollars, le résultat net ajusté ressort à 16,723 milliards de dollars, en hausse de 6% par rapport à 2006.

Si la compagnie française n’est pas parvenue à atteindre un record comme en 2006, elle s’est distinguée des autres majors avec une production d’hydrocarbures en hausse de 1,5% à 2,391 millions de barils équivalent pétrole par jour (kbep/j), contre 2,356 kbep/j en 2006.

Le groupe a bénéficié d’une croissance de la production d’hydrocarbures de 1,5% par rapport à 2006, portée par la montée en puissance du champ de Dalia en Angola et les démarrages réussis des projets majeurs de Rosa en Angola et de Dolphin au Moyen-Orient“, a indiqué Christophe de Margerie, patron de Total.

Un chiffre d’affaires en hausse de 3%

Le résultat net part du groupe est passé de 11,768 milliards d’euros en 2006 à 13,181 milliards d’euros en 2007, en hausse de 12%. Sur l’année 2007, Total a dégagé un chiffre d’affaires en hausse de 3% à 158,752 milliards d’euros, contre 153,802 milliards d’euros en 2006. Le résultat opérationnel net ajusté des secteurs est passé de 12,377 milliards d’euros à 12,231 milliards d’euros, en baisse de 1%.

Le patron de la compagnie pétrolière a déclaré : “L’année 2007 a été marquée par des conditions de marché globalement favorables pour l’industrie pétrolière. Le prix du Brent a affiché une hausse de 11%, porté par une demande robuste et par la hausse du coût des projets. Les prix moyens du gaz ont baissé, notamment en Europe du Nord“.

Dans l’aval de la chaîne pétrolière, les marges de raffinage ont progressé en moyenne par rapport à 2006 tout en affichant une forte volatilité. L’environnement de la pétrochimie, bon sur les neuf premiers mois, a été affecté par la hausse rapide des prix du naphta en fin d’année“.

Hausse des dividendes de 11%

Total a continué son important effort de préparation de la croissance long terme en investissant 16,1 milliards de dollars en 2007. Ces derniers mois, un nouveau grand projet dans l’offshore profond américain a notamment été lancé avec Pazflor en Angola“, a-t-il continué.

En 2007, Total a également signé un accord majeur avec Gazprom pour l’étude du développement du champ de Shtokman en Russie et a poursuivi des actions ciblées pour améliorer le positionnement de ses outils de raffinage et de pétrochimie et prendre pied dans de nouvelles énergies“.

Confiant dans sa capacité à déployer son modèle de croissance durable, Total a décidé de proposer à l’Assemblée Générale des Actionnaires du 16 mai 2008 un dividende au titre de 2007 de 2,07 euros par action, en hausse de 11%“, a conclu Christophe de Margerie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter