Le réchauffement climatique, un défi “immense”

Ban_Ki_Moon.JPG“La conclusion d’un accord complet sur les changements climatiques à Copenhague, dans les temps, est ma priorité et celle de tous les fonds, programmes et agences de la famille des Nations Unies”, a déclaré aujourd’hui Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies lors d’une réunion organisée par Srgjan Kerim, Président de l’Assemblée générale de l’ONU.

Le vrai travaille commence. Le défi est immense. Nous avons moins de deux ans pour élaborer un accord contenant des mesures qui répondent aux données scientifiques. Il devra définir les engagements en matière d’émissions (de gaz à effet de serre), convenir des mesures essentielles pour s’adapter à l’impact des changements climatiques et mobiliser le financement et l’innovation technologique nécessaire“, a ajouté le secrétaire général des Nations unies lors de l’ouverture d’une séance de l’Assemblée générale sur le rôle des Nations Unies sur le réchauffement de la planète.

“Définir une stratégie mondiale”

La séance qui s’est ouverte aujourd’hui fait suite à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques qui s’est déroulé en décembre dernier à Bali, en Indonésie. Le site internet de l’ONU rapporte que Srgjan Kerim, qui est à l’initiative de cette réunion, a demandé aux Etats Membres et observateurs de prendre des mesures immédiates.

Il nous faut d’abord créer des partenariats plus efficaces. Il faut ensuite définir une stratégie mondiale pour les Nations Unies“, a-t-il indiqué, rappelant que la question du climat n’est pas seulement une question environnementale, mais également une question de développement durable.

En tant qu’individus, sommes-nous capables de changer notre mode de vie et nos comportements ? Est-ce que les Etats Membres, le monde des affaires et les ménages investissent suffisamment dans les nouvelles technologies de nature à limiter les émissions ?“, a-t-il demandé.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter