BORDEAUX – Victime de la pollution

bordeaux_1.jpgLa préfecture de Gironde a indiqué qu’hier, une pollution aux particules fines a été constatée sur l’agglomération bordelaise.

Les particules fines sont des micro-poussières émises par les industries et les véhicules. Elles peuvent rester en suspension dans l’air pendant des heures et même des jours. Plus leur taille est réduite, plus elles pénètrent profondément dans les voies aériennes déclenchant asthme et allergies respiratoires.

Selon l’AFP, le dépassement du seuil de recommandation fixé à 80µg/m3 sur 24 heures “a été notamment constaté dans le centre-ville de Bordeaux et à Talence“. La préfecture devrait maintenir son alerte aujourd’hui.

La préfecture recommande de “d’éviter d’allumer des feux d’agrément (bois), de reporter les activités de brûlage de déchets verts, y compris l’écobuage, et pour les émetteurs industriels, de s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de dépoussiérage“.

Elle recommande également de “limiter l’usage des véhicules et autres engins à moteur non propulsé par l’énergie électrique, de limiter l’usage des véhicules diesel non équipés de filtres à particules et de préférer l’usage des véhicules au gaz“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter