Pas de banlieue “poubelle”

isseane_syctom_maquette.JPGAlors que les principaux acteurs des déchets d’Ile-de-France planchent sur l’élaboration d’un plan régional d’élimination des déchets dans le cadre des rencontres organisées par l’Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France, la grogne monte chez les “banlieusards” de la grande couronne parisienne.

“Le Parisien” fait aujourd’hui état des inquiétudes des habitants de la grande banlieue parisienne, qui ne souhaitent en aucun cas voir leur environnement devenir la poubelle de Paris.

En effet, chaque soir, c’est le même rituel. Des flux de déchets quittent la capitale pour rejoindre la proche banlieue d’abord, puis la grande couronne. Destination finale de ses convois, les usines d’incinération d’Issy-les Moulineaux, dans le 92, d’Ivry-sur-Seine dans le 94 et de saint-Ouen dans le 93.

Les ordures des 85 communes de l’agglomération parisienne sont traités dans ces usines. Quant aux résidus des incinérations ou du recyclage , les déchets dits “ultimes”, 75% d’entre-eux sont enfouis dans la Seine-et-Marne et dans le val d’Oise.

La banlieue ne souhaite donc pas devenir la “poubelle” de Paris, d’autant plus que les “banlieusards” sont nettement plus sensibles au tri sélectif de leurs déchets que les Parisiens. Là où intra-muros, on ne trie que 15% des déchets, la grande couronne trie quant à elle 50% de ses ordures. A croire que la proximité des usines réveillent les consciences écologiques.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter