La banquise menacée par le réchauffement de la planète

glaces02.jpgL’été dernier, l’océan Arctique a connu une fonte record de la banquise. Selon des chercheurs du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), cette situation devrait empirer à cause du réchauffement climatique.

L’été 2007 a été marqué par un retrait majeur de la banquise auquel on ne s’attendait pas“, a déclaré Jean-Claude Gascard, directeur de recherche au CNRS et coordinateur du programme européen Damoclès d’observation de l’Arctique. En effet, au 16 septembre 2007, la banquise mesurait 4,13 millions de km2, alors que lors de son précédent record en 2005, elle mesurait 5,32 millions de km2.

Selon un communiqué du CNRS, “la fonte estivale de la banquise arctique s’accélère. Elle a atteint un nouveau record à la fin de l’été 2007 : la superficie des glaces de mer en été a diminué de l’équivalent de plus de deux fois la surface de la France par rapport au précédent record atteint en 2005, perdant ainsi plus de 40 % de sa superficie depuis 1979“.

Retour de “Tara” avec 6 mois d’avance

La goélette “Tara”, qui fait des recherches dans le cadre du programme européen Damoclès, “a effectué un trajet trois fois plus rapide que les modèles ne l’avaient prédit”, avait indiqué Jean-Claude Gascard il y a deux mois.

La goélette “Tara” qui était prisonnière des glaces a pu bénéficier d’une libération anticipée due au réchauffement de la planète. Les membres de l’expédition polaire partis étudier les effets du réchauffement climatique vont pouvoir rentrer chez eux avec 6 mois d’avance sur le calendrier prévisionnel. Ils sont attendus ce soir à Longyearbyen, capitale du Spitzberg, un archipel situé au nord de la Norvège.

Selon Jean-Claude Gascard, “l’année 2008 s’annonce très critique sur tous ces plans, (…) la fonte (des glaces) pourrait encore faire disparaître 1 million supplémentaire en un été“.

> Pour information : Le programme Damoclès (Developping Arctic Modelling and Observing Capabillities for Long-term Environmental Studies) regroupe 45 laboratoires de 10 pays européens, des Etats-Unis et de Russie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter