Quotas de pêche : Michel Barnier tempère les déclarations de Nicolas sarkozy

Michel_Barnier_2.jpgAlors que Nicolas Sarkozy déclarait samedi à Boulogne-sur-mer que la présidence française de l’Europe serait une opportunité “pour sortir de l’affaire des quotas”, Michel Barnier tient aujourd’hui à rappeler la position de la France sur le sujet. La France ne préconise pas l’abandon des quotas de pêche mais souhaite engager une réflexion pour corriger “certaines de ses faiblesses”.

Michel Barnier a ainsi affirmé que l’accord sur les quotas de pêche signé par les 27 le 19 décembre dernier sera appliqué avec une “totale intransigeance” par la France lorsque celle-ci présidera l’Europe à compter du 1er juillet prochain.

Dans un communiqué, le ministre français de l’Agriculture et de la Pêche explique que “la gestion par quotas (…) est une mesure destinée à assurer un prélèvement adapté sur les ressources halieutiques et à permettre un partage équitable des possibilités de pêche entre professionnels. La France n’entend donc pas préconiser un abandon de ce système. Elle souhaite toutefois, en liaison avec ses partenaires des États membres de l’Union européenne concernés et en concertation étroite avec la Commission et le Parlement européen, engager une réflexion pour sortir des difficultés actuelles de gestion des quotas et améliorer ce système en corrigeant certaines de ses faiblesses“.

Parmi les orientations à creuser, la gestion pluriannuelle et non plus annuelle des quotas ou le développement d’un système de suivi des ressources halieutiques, “mieux partagé“, et “plus transparent“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter