Greenpeace enregistre le chant des baleines

baleine.jpgUn communiqué de l’organisation écologiste révèle que dans l’Antarctique, le programme scientifique baleinier de Greenpeace a permis d’effectuer des enregistrements sonores exceptionnels des baleines à bosse.

Nous sommes entourés de plus de 50 baleines à bosse en train d’allaiter“, a déclaré Leandra Goncalves, responsable scientifique de Greenpeace, à bord de l’Esperanza. “C’est pour nous une occasion exceptionnelle d’enregistrer les vocalises des baleines en train d’allaiter. Nous savons très peu de choses sur les comportements des baleines dans l’Océan austral. Ces données, en plus de celles déjà collectées l’année dernière au cours du programme de pistage des baleines, sont d’une importance cruciale pour mieux comprendre le comportement et le système de communication des baleines à bosse“.

Greenpeace collabore avec une équipe de scientifiques au programme de “Sur la piste des baleines“. Ce programme a déjà permis de recueillir d’importantes informations sur les mouvements migratoires des populations menacées des baleines à bosse, sans qu’un seul harpon n’ait été lancé.

Pour son expédition de “Sur la piste des baleines” dans l’Océan austral, Greenpeace collabore avec le International Fund For Animal Welfare (IFAW), dans un programme de recherches non mortel qui a pour objectif de recueillir des données sur les populations et les identités notamment des baleines à bosse. De plus, Greenpeace fournira à l’IFAW, les chiffres relatifs à la chasse à la baleine pour lui permettre d’approfondir ses recherches sur les méthodes et les durées de chasse de la flotte baleinière japonaise. Au titre de sa participation au projet international de l’année polaire, l’Esperanza a également installé à son bord un appareil photo fixe enregistrant les mouvements de la glace dans l’Océan austral.

> Pour en savoir +: écouter un extrait de l’enregistrement sur Greenpeace.org

  • facebook
  • googleplus
  • twitter