Natureparif, pour la biodiversité

fleurs_soucis.JPGNatureparif, la première agence consacrée à la biodiversité devrait débuter son activité en janvier en Ile-de-France. Elle devrait passer au crible toute la faune et la flore de la région parisienne.

A l’instar de ce qui ce fait déjà en région parisienne pour la pollution aérienne et le bruit, avec Airparif et Bruitparif, Natureparif va se consacrer à l’analyse de la biodiversité en Ile-de-France.

Jean-Vincent Placé, le président de Natureparif, explique le projet dans le Parisien. “C’est un projet unique en son genre. La biodiversité est un sujet tellement compliqué et tranversal qu’il n’a jamais été vraiment exploité“.

Pour agir, Natureparif disposera de moyens à la hauteur de ses ambitions, soit 1,7 millions d’euros pour l’année 2008. Sa mission sera donc le recensement de tous les écosystèmes de la région. Ils seront ensuite observés et analysés. Puis, des scientifiques étudieront les données afin de diagnostiquer où la biodiversité est menacée dans la région.

Des données publiques

Natureparif aura également un rôle auprès du public. Il s’agit effectivement de créer une base de données exhaustive de la faune et de la flore des départements franciliens. “Elles pourront être utiles aussi bien aux associations qu’aux institutions et aux entreprises“précise Jean-Vincent Placé.

Enfin, Natureparif devrait orienter les particulier, en leur proposant des gestes quotidiens, simples mais préservant l’environnement. “Mais les entreprises ne doivent pas rester à l’écart de ces questions. C’est pourquoi des sociétés comme Suez, Veolia ou EDF font partie de notre conseil d’administration. La charte de bonne conduite s’appliquera aussi à elles” conclut Jean-Vincent Placé dans le Parisien.

Le souhait de Natureparif: qu’une telle agence soit copiée dans le reste de la France et pourquoi pas en Europe.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter