Tricastin : rayonnements “jusqu’à 6 fois supérieurs à la radioactivité naturelle”

tricastin.jpgSelon les derniers relevés de la Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité (CRIIRAD), il y aurait des “rayonnements gamma de deux fois et jusqu’à six fois supérieurs à la radioactivité naturelle” à proximité du site du Tricastin.

Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire et responsable du laboratoire de la CRIIRAD, a déclaré au quotidien “Le Dauphiné Libéré” paru mercredi que c’est “la partie sud et surtout ouest du site (…) la partie amont du cycle nucléaire, celle de la Cogema, où les fûts sont entreposés et manipulés” qui sont particulièrement concernées par ces rayonnements.

La CRIIRAD qui estime qu’il y a un “manque d’information” demande “le cas échéant des actions concrètes” pour réduire les taux de radioactivité enregistrés le mois dernier aux alentours du site.

Rayonnements aussi faibles que possibles

Bruno Chareyron recommande de mettre en place des protections biologiques comme “des monticules de terre” ou d’éloigner les fûts d’uranium ou de “limiter les accès” à forts rayonnements.

Bien sûr ce sont de très faibles doses“, a précisé le responsable du laboratoire de la CRIIRAD au quotidien. Si aujourd’hui ces rayonnements ne dépassent pas la limite réglementaire, Bruno Chareyron demande à l’exploitant de mettre tous les moyens en ?uvre pour qu’ils soient “aussi bas que raisonnablement possible“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter