Un lifting pour l’usine de La Martinière

Saint_Chamond.JPGLa station de traitement des eaux de la Martinière dans la Loire date des années soixante-dix. C’est pourquoi le syndicat des eaux de Saint-Chamond-L’Horme lui propose un petit lifting et a décidé d’investir 1,6 million d’euros pour sa remise aux normes et sa modernisation.

Depuis les quarante ans d’existence de l’usine de production d’eau potable de la Martinière, la réglementation a beaucoup évolué et de telles installations doivent désormais répondre à de nouvelles exigences. Le syndicat des eaux de Saint-Chamond-L’Horme a donc engagé de grands travaux dont l’objectfi reste l’amélioration de la qualité de l’eau produite.

Henri Testud, l’adjoint au maire de la commu confie au quotidien “Le Progrès” que “les travaux sont exécutés par SOGEA pour le compte du syndicat. Ils consistent pratiquement en un doublement de la station actuelle avec un agrandissement sur la partie arrière, où il a été nécessaire, compte tenu de la déclivité du terrain, de réaliser une plate-forme avec de profonds points d’ancrage. Cette modernisation permettra d’améliorer la qualité de l’eau distribuée car la future installation mettra en oeuvre un traitement de déminéralisation afin de neutraliser l’agressivité naturelle de l’eau issue du massif du Pilat.”

Chargée en manganèse et en fer

Laétitia Godefroy, la chargée des barrages et travaux dans les stations de la Martinière et de Layt explique quant à elle, toujours dans le “Progrès” que l’eau est “très chargée en manganèse et en fer qui, actuellement, suit un traitement de régulation de ph au lait de chaux, une pré-oxydation à l’ozone agissant sur la matière organique. L’eau reçoit également un processus de coagulation, de floculation sur filtres à sable pour favoriser l’élimination des matières en suspension, une filtration sur sable pour aider à la clarification de l’eau, une neutralisation partielle au lait de chaux, une post-ozonation permettant d’éliminer les micropolluants et de réaliser une prédésinfection, ainsi qu’une désinfection au chlore gazeux avant le transfert aux réservoirs. Avec la nouvelle filière projetée, l’eau sera portée à l’équilibre calcocarbonique“.

L’échéance prévue pour ces grands travaux a été fixée pour l’été 2008.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter