La Suède, un exemple à suivre en matière de réduction des GES

suede1.jpgSelon le ministère suédois de l’Environnement, la Suède, qui a réduit de près de 9% ses émissions de gaz à effet de serre (GES) entre 1990 et 2006, dépasse largement les objectifs fixés par le protocole de Kyoto.

La Suède était autorisée à accroître ses émissions de gaz à effet de serre de plus de 4%. Or celles-ci ont baissé de 9%, ce qui signifie que la Suède a réduit ses émissions de 12,7% par rapport à l’accord passé dans le cadre du protocole de Kyoto“, a expliqué à l’AFP Hannes Borg, conseiller politique auprès du ministère.

Le pays caractérisé par son engagement en matière de protection de l’environnement, a connu, au cours de la même période, une croissance forte (44% de croissance basée sur un taux de change constant).

Ces évolutions en Suède nous donnent une chance de prouver aux pays sceptiques qu’il est possible de concilier croissance économique et réduction d’émissions (polluantes)”, a déclaré Andreas Carlgren, ministre suédois de l’Environnement.

Cela signifie que nous pouvons à la fois encourager les pays industrialisés qui n’ont pas encore fait suffisamment (en la matière) et convaincre les pays en voie de développement que le développement durable de la société est possible“, a-t-il ajouté.

Utilisation d’énergies moins polluantes

Il a également précisé que grâce à l’utilisation d’énergies moins polluantes pour chauffer les habitations, les émissions polluantes provenant du logement et des services ont été réduites de plus de 50% depuis 1990. Concernant les émissions provenant du secteur des transports, elles “baissent pour la première fois depuis des années“.

Le protocole de Kyoto, conclu en décembre 1997 et entré en vigueur en février 2005, impose aux pays industrialisés, qui comptent pour 30% environ des émissions mondiales de gaz à effet de serre, de réduire leurs émissions polluantes de 5% pour la période 2008-2012 par rapport à 1990.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter