Sakhaline-2 retardera ses exportations de GNL

sakhalin_energy.jpgSakhaline-2, l’un des plus importants projets de gaz naturel liquéfié (GNL) au monde, piloté par les groupes énergétiques Gazprom et Shell, retardera d’au moins plusieurs mois ses premières exportations à destination de ses clients asiatiques et américains.

Nous souhaitons achever l’essentiel de la construction et commencer l’usine de GNL fin 2008. Les exportations de GNL devraient débuter peu après“, a déclaré un porte-parole de Sakhalin Energy, l’opérateur du projet, à Reuters.

Le consortium dont font partie le groupe énergétique russe Gazprom (50% des actions), la compagnie anglo-néerlandais Royal Dutch Shell (27,5 %) et les sociétés japonaises de négoce Mitsui et Mitsubishi (respectivement 12,5 et 10%), a déjà signé des contrats pour la quasi-totalité de sa production prévue. Il prévoyait jusqu’à présent de commencer à exporter dès le troisième trimestre 2008.

Le consortium a précisé avoir engagé des discussions avec ses clients. Cependant, il s’est refusé à dire s’il leur verserait des pénalités.

Chaque année, ce projet de 22 milliards de dollars devrait produire quelque 9,6 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié. Il est prévu que 60% de la production soit exportée vers le Japon, et que les 40% restants soient partagés entre la Corée du Sud et la côte ouest américaine.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter