Une station d’épuration qui carbure au soleil breton

soleil_02.jpgLa ville de Saint-Jouan-des-Guérêts, proche de Saint-Malo en Ille-et-Vilaine, va bientôt bénéficier d’une toute nouvelle station d’épuration innovante, unique en France. Cette station traitera les eaux usées et les boues par séchage solaire.

Il était temps pour Saint-Jouan-des-Guérêts de se doter d’une nouvelle station d’épuration, et ce , en raison de la forte croissance que connaît la population de la ville. Francis Goger, le maire de la ville confie au quotidien “Ouest-France” qu’en “quelques années, la commune a triplé sa population, et le traitement des eaux usées a dû suivre. Au départ nous avions des lagunes qui traitaient l’eau par décantation naturelle. Il y a une vingtaine d’années, nous nous sommes équipés d’une station d’épuration“, et cette dernière arrive désormais à saturation.

S’agissant de son renouvèlement, la commune a bien fait les choses et a décidé d’innover et d’investir dans les techniques de pointe. Ainsi, la nouvelle station utilisera un procédé de traitement de l’eau par filtrage membranaire. “Les eaux usées sont filtrées à travers des membranes, comme pour traiter l’eau potable. Cela permet d’obtenir une eau de qualité exceptionnelle” explique le maire.

Sous le soleil breton

Qaunt au traitement des boues, le procédé choisi est unique en France. Il s’agira de se servir de l’énergie solaire afin de sécher ces boues sous une grande serre de 700M², procédé très écologique qui permettra de réduire par dix le volume des boues. Et, qui dit volume réduit, dit moins de camions pour les transporter, et donc moins de rejets de gaz à effet de serre. En fin de chaîne, ces boues seront transformées en simples granulés de terre, qui mélangés à des déchets végétaux feront un très bon compost.

Enfin, côté riverains, un procédé de désodorisation biologique devrait permettre de traiter l’air afin de la débarrasser en quasi-totalité de ses composés malodorants.

Coût de cette belle opération: 2,3 millions d’euros pour une capacité de traitement de 7.500 équivalents habitants. Ouverture prévue pour fin 2008.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter