Nucléaire : EDF lance un “large programme d’investissements”

golfech.jpgEDF s’est doté, en moins de 20 ans, d’un parc de production électronucléaire sans équivalent qui contribue largement à la sécurité énergétique du pays : 58 réacteurs représentant une puissance installée de 63,1 GW qui assurent plus de 85 % de la production d’électricité d’EDF et hissent la France au rang de deuxième puissance électronucléaire mondiale derrière les Etats-Unis.

Outre le nucléaire, EDF dispose de moyens de production diversifiés, qui combine toutes les énergies : thermique à flamme (charbon, fioul, gaz) et énergies renouvelables (hydraulique, solaire, éolien, biomasse).

Après plus de 10 ans sans investissement dans de nouvelles installations, EDF a engagé un large programme d’investissements, notamment pour développer sa capacité de production. EDF mettra ainsi en service près de 1.000 MW supplémentaires par an, soit l’équivalent de la production d’une centrale nucléaire, dans les cinq ans à venir.

Il s’agit de renforcer la production thermique, pour faire face aux pointes de consommation, et le parc nucléaire, qui assure le socle de la production française. EDF investira également dans les énergies renouvelables, en particulier plus de 3 milliards d’euros dans l’éolien.

L’EPR, un atout majeur

La réalisation du projet EPR constitue une étape essentielle dans la préparation du renouvellement du parc de production nucléaire d’EDF. Sa mise en service, prévue en 2012, permettra de disposer d’un réacteur performant et d’une organisation industrielle éprouvée le moment venu.

L’EPR est également un atout majeur de l’industrie française dans les projets de relance de la production nucléaire à l’étranger, notamment au Royaume-Uni, aux Etats-Unis ou en Chine. L’EPR s’inscrit dans la continuité des techniques existantes. Il intègre tous les progrès récents pour offrir une production d’électricité puissante, sûre, compétitive et non émettrice de gaz à effet de serre.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter