L’Opep n’augmentera pas sa production de pétrole

plateforme_petrole.jpegHier, lors de sa réunion à Abou Dhabi, l’Organisation des pays exportateurs du pétrole (Opep) a décidé de maintenir sa production au niveau actuel.

Cette décision s’est aussitôt traduite par une hausse des cours du pétrole. L’Opep a également indiqué que les 13 pays membres se réuniront à nouveau le 1er février prochain afin d’évaluer la situation du marché.

Notre position consiste à dire que l’offre et la demande sont équilibrées et qu’il n’est pas nécessaire d’augmenter le volume de pétrole en circulation sur le marché“, a déclaré Gholamhossein Nozari, ministre iranien du Pétrole.

Nous avons suffisamment de stocks sur le marché. (…) Rien ne justifie que les prix atteignent les 100 dollars le baril“, a ajouté Abdalla Salem el-Badri, secrétaire général du cartel.

29,67 millions de barils par jour

L’Opep qui s’inquiète de l’instabilité du marché, encouragée par la spéculation, s’est dit prête à prendre “toutes les mesures jugées nécessaires pour maintenir la stabilité du marché“.

La perception très répandue d’un marché étroit, doublée de craintes de ruptures d’approvisionnement, a pour effet d’alimenter la spéculation“, a indiqué Mohammed ben Dhaen al Hamli, président du cartel. “A cause de cette spéculation de plus en plus forte, les cours ne reflètent plus les fondamentaux“.

L’Opep a également attribué des quotas de production à ses deux nouveaux membres : 1,9 million de barils par jour (bpj) pour l’Angola et 520.000 bpj pour l’Equateur. La production des pays soumis aux quotas (tous sauf l’Irak) est de 29,67 mbj contre 27,25 auparavant.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter