EPR : EDF signe un accord de joint-venture en Chine

edf_logo.jpgDans le cadre de la visite d’Etat du président de la République française en Chine, EDF et l’électricien chinois China Guangdong Nuclear Power Company (CGNPC) viennent de signer un accord de joint venture pour détenir, faire réaliser et exploiter deux réacteurs nucléaires de nouvelle génération de technologie EPR à Taishan, dans la province du Guangdong.

La construction de ces deux unités EPR développées par Areva avec un haut niveau de performance et de sûreté et d’une capacité de 1 700 MW chacune, pourrait intervenir à l’automne 2009 pour une mise en service prévue en 2014.

La signature de cet accord stratégique par Pierre Gadonneix, Président Directeur Général d’EDF et Qian Zhimin, Président de CGNPC, est intervenue ce jour à Pékin en présence des chefs d’Etat français et chinois et de nombreuses personnalités.

Cet accord fait suite au partenariat industriel annoncé en octobre 2006 entre EDF et CGNPC. Le contrat de joint venture prévoit qu’EDF prenne une participation d’environ un tiers au capital de Taishan Nuclear Power Company (TNPC), société propriétaire des EPR.

EDF apportera en particulier son expertise d’exploitation du premier parc nucléaire mondial. CGNPC apportera le site d’implantation ainsi que ses capacités d’ingénierie et d’exploitation développées depuis plus de vingt ans dans ses centrales du Guangdong.

“Une étape décisive pour EDF”

EDF et CGNPC prévoit en outre de signer un accord global de coopération pour étudier des projets communs de développement en Chine et à l’international. L’accord de joint venture doit être soumis à l’approbation des autorités chinoises et des instances de gouvernance des deux entreprises.

Pour Pierre Gadonneix, Président Directeur Général d’EDF, “cette signature permet de franchir une étape décisive pour EDF qui va devenir pour la première fois investisseur et exploitant dans la production nucléaire en Chine. Nous nous réjouissons d’élargir notre coopération avec CGNPC, acteur majeur de l’industrie nucléaire chinoise avec qui nous travaillons avec confiance depuis la construction et la mise en service des centrales nucléaires de Daya Bay et de Ling Ao, il y a plus de vingt ans”.

“Dans le cadre d’un marché énergétique en très forte croissance en Chine, EDF continuera à apporter son expertise industrielle et son expérience reconnue au plan mondial dans l’exploitation de 58 réacteurs nucléaires en France et comme investisseur dans l’EPR à Flamanville pour contribuer à la fourniture d’une électricité sûre, compétitive et non émettrice de gaz à effet de serre“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter