La Severn Trent mentait sur ses fuites

Severn_Trent.JPGUne compagnie de distribution d’eau britannique, la Severn Trent, est poursuivie en justice pour avoir menti sur l’étendue des fuites sur son réseau de canalisations.

La compagnie de distribution d’eau britannique Severn Trent est poursuivie par l’Office de la grande délinquance financière (SFO) pour des faits concernant les données fournies en 2000, 2001 et 2002 sur les fuites d’eau qu’elle rencontrait sur ses canalisations.

Il faut tout de même savoir que les fuites d’eau représentent un problème récurrent en Grande-Bretagne étant donné que le réseau remonte à l’époque victorienne. Dans ce contexte, le régulateur Ofwat fixe chaque année aux 23 compagnies du pays une limite à ne pas dépasser si elles souhaitent augmenter leurs tarifs. Dans le cas de Severn Trent, l’Ofwat avait été alerté en 2004 par la dénonciation d’un salarié de la compagnie.

Déjà, l’été dernier…

L’Ofwat a déjà obligé la compagnie a restitué 42 millions de livres aux consommateurs, somme correspondant au trop-perçu par la compagnie au regard de l’excès de fuites de ses canalisations lors des années en cause, restitution assortie d’excuses.

Cet été, Severn Trent avait également été épinglée par l’Ofwat pour n’avoir réduit ses fuites l’an dernier que de 9 millions de litres par jour contre les 17 de l’objectif assigné.

Alors que la date de l’audience reste encore à déterminer,la direction de la Severn Trent reste confiante étant donné que cette direction a changé depuis la date des faits reprochés. Le nouveau directeur général, Tony Wray est serein et précise que “la nouvelle direction avait coopéré pleinement avec le SFO pendant l’enquête et va étudier désormais attentivement les détails de poursuites qui relèvent de responsabilités d’une précédente direction“.

L’ensemble des fuites en Grande-Bretagne s’élève tout de même à 3,420 milliards de litres d’eau par jour.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter