Les campings s’intéressent au développement durable

camping.jpgAujourd’hui, ce sont les campings qui souhaitent faire des économies d’énergie. Ainsi lors du 29e Salon des équipements techniques et touristiques (SETT), point de rassemblement des gérants de camping, on a pris en compte les souhaits des clients.

Les campeurs sont demandeurs de développement durable, d’esthétique des paysages. La collecte non sélective n’est plus tolérée. Cette écolo sensibilité est également partagée dans toutes les catégories d’établissements“, a déclaré Bernard Sauvaire, président directeur général du groupe Yelloh Village au quotidien “Aujourd’hui en France” paru dimanche dernier.

Les vacanciers, qui souhaitaient auparavant des sanitaires propres, des locations confortables et des centres aquatiques, veulent désormais des ampoules basse consommation ainsi que des “signes tangibles que sur leur lieu de vacances l’environnement est préservé“.”En 1998, nous naviguions encore en France dans le plus grand scepticisme en matière d’environnement. Aujourd’hui, la dimension est prise en considération“, a ajouté Thomas Joly, directeur général du label Clef verte.

Investissements dans le développement durable

Nous sommes convaincus de la nécessité de cette démarche. Mais nous investissons dans le développement durable selon les capacités de notre petit établissement“, a indiqué José Martinez, gérant de camping à Payrac, dans le Lot, qui a installé des systèmes économes en eau.

Vendredi dernier, les exploitants de camping et les constructeurs de mobile homes ont travaillé sur la rédaction d’une charte de déconstruction des mobile homes fabriqués. Aujourd’hui, la création d’une écotaxe sur les mobile homes est à l’étude. Selon le quotidien, “les exploitants de camping voient leur avenir dans les panneaux solaires, les vélos électriques, les robinets économes, les brise-soleil et les piscines sans chlore“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter