Grand-Lyon : débats autour de la baisse du prix de l’eau

Grand_Lyon_1.JPGLe Grand Lyon a donné hier soir son feu-vert pour une baisse du prix de l’eau de 16% dans la capitale des Gônes. Cette décision qui intervient à la suite de la quatrième révision du contrat d’affermage de la distribution de l’eau dans la ville signé en 1986, ne satisfait cependant pas tout le monde.

Dans son édition du jour, “Le Progrès” revient sur la séance du Grand Lyon qui s’est tenue hier. Le contrat d’affermage avec Veolia Eau et la SDEI (groupe Suez) remis en cause avait été signé en 1986 alors même que la droite était aux affaires. C’est pourquoi Alain Jeannot, le maire UMP de Caluire-et-Cuire a tenu a précisé que “les élus ne veulent pas trainer ad vitam aeternam la faute originelle“.

Si l’UMP se félicite néanmoins de la révision à la baisse du prix de l’eau, ses élus déplorent cependant que cette révision n’ait pas été envisagée dès 2003. Ils accusent Gérard Collomb, le maire PS de Lyon, président du Grand Lyon, de ne pas avoir “de façon plus pugnace, mené les mêmes négociations qui auraient pu faire économiser à l’ensemble des consommateurs la somme de vingt millions par an, soit cent millions sur les cinq années écoulées. Un partout, balle au centre.

Les Verts pour un report d’une séance

En dehors de ces questions, la décision a été saluée par tous les groupes politiques exception faite du groupe des Verts, qui sont allés au-delà de la réclamation d’une baisse du coût de l’abonnement, en réclamant le report du dossier d’une séance.

Leurs arguments: il faut respecter le travail réalisé sur ce dossier, travail qui selon eux aurait mérité mieux “qu’une analyse sommaire“. Etienne Tête, élu Vert réclame donc “la communication de l’intégralité du dossier” et notamment, la communication d’une expertise réalisée sur les comptes de 2005.

D’autre part, les Verts reviennent sur la marge faciale qui aurait été ramenée à 8%. Selon eux, si marge faciale il y a , cela sous-entend qu’il existe une marge réelle bien supérieure, “non corrigée dans la nouvelle négociation“.

L’amendement demandé par les Verts a donc été entendu mais repoussé.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter