Accident de Bondy : GDF affirme avoir respecté toutes les règles

gdf_logo.jpgAlors que les premiers éléments de l’enquête sur l’explosion d’une conduite de gaz à Bondy mettaient en cause Gaz de France, hier soir, la société gazière a réfuté toute erreur de sa part et a affirmé avoir respecté toutes les règles.

Devant les accusations qui s’accumulent“, un porte-parole de GDF a expliqué qu’un grillage jaune signalait la présence d’une conduite de gaz souterraine. GDF a assuré qu’il avait été “déposé 20 cm au-dessus” de la conduite. “Des morceaux de ce grillage ont été retrouvés jeudi matin sur les lieux de l’explosion“, a-t-il ajouté. Les conduites, elles, avaient été “installées à la demande de la mairie“, en mars 2007, et “enterrées réglementairement à 80 cm de profondeur“.

Pourtant, François Molens, procureur de la République de Bobigny, avait affirmé mercredi que les plans dont disposait l’entreprise de BTP chargée d’effectuer des travaux n’indiquaient pas la présence d’une canalisation “à moins de 60 cm (de la surface) et donc dans l’espace de creusement“. De plus, selon lui, le conducteur de la pelleteuse a assuré qu’il n’y avait “aucune grille jaune signalant la présence de la canalisation“.

Une intervention tardive ?

Maître Philippe Goossens, avocat de l’entreprise en charge des travaux, s’est déclaré étonné que le gaz n’ait été coupé que deux heures après le percement de la conduite. Concernant ce délai de deux heures, GDF explique que cette décision a été “prise en commun avec les pompiers” afin d’éviter tout risque d’explosions secondaires.

Nous sommes arrivés comme le prévoient nos engagements, moins de 30 minutes après avoir été prévenus. En accord avec les pompiers, il nous a semblé préférable de ne pas écraser la canalisation, méthode la plus immédiate de couper le gaz, mais susceptible de créer des poches de gaz, ce qui est encore plus risqué” déclare GDF.

Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, l’explosion a fait un mort et 52 blessés, dont une dizaine dans un état grave.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter