Déchets : des projets mais pas de sites

Sypp.JPGLe syndicat des Portes de Provence, le SYPP anticipe l’accroissement à venir de la population et souhaite se mettre rapidement en accord avec la législation, en planchant sur un nouveau projet de centre de traitement des déchets.

L’ objectif du SYPP, qui regroupe 76 communes soit 135 000 habitants de la Drôme, de l’Ardèche et du nord Vaucluse, est de valoriser au moins 50% des déchets ménagers organiques restant après la collecte sélective en associant une double technique, celle du tri mécanique avec une valorisation organique, en se rapprochant de la méthanisation.

Mais le point qui pose problème reste toujours celui de l’implantation d’un tel projet. Le site privilégié, de par sa situation en bordure d’un canal, d’une voie de chemin de fer et de l’A7, est celui du Tricastin à Pierrelatte. Pour le président du Sypp, “ça serait très bien. Reste à convaincre le maire de Pierrelatte, ce qui n’est pas gagné“. Or, l’intéressé botte en touche et réplique qu’il n’a jamais été informé de ce projet et que “de toute façon, on consulterait l’avis de la population“.

Un nouvel exemple de la difficulté d’implantation de nouveau centre de traitement des déchets alors même que les besoins se font sentir, dans l’attente des conclusions du Grenelle sur le sujet, attendues dans 11 semaines maintenant.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
Pécédent «
Suivant »