Shell maintient son objectif de production

shell.jpg

Hier, le groupe pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell a annoncé une baisse de son bénéfice à coûts courants d’approvisionnement (CCS) de 8% à 6,392 milliards de dollars (4,46 milliards d’euros) au troisième trimestre.

Le bénéfice CCS, qui ne prend pas en compte les variations de la valeur des stocks de carburants, inclut un gain exceptionnel de 265 millions de dollars (185 millions d’euros), a précisé Royal Dutch Shell. Concernant son bénéfice net courant trimestriel, il a baissé de 13% à 6,127 milliards de dollars (4,27 milliards d’euros), alors que les analystes financiers tablaient sur un bénéfice net CCS hors exceptionnels de 5,52 milliards de dollars (3,85 milliards d’euros).

Le bénéfice net a atteint 6,916 milliards de dollars (4,82 milliards d’euros) sur la période, a précisé le groupe tandis que la production, en recul de 4%, a atteint 3,137 millions de barils équivalent pétrole par jour, juste au-dessus des prévisions des analystes. La production avait déjà reculé de 4% au premier semestre, à 3,343 millions de barils.

Résultats satisfaisants

En raison d’un tassement des marges de transformation du brut, le résultat du raffinage a vu ses profits CCS baisser de 24%. “Etant donnée la baisse des marges de raffinage qu’a subi l’industrie sur le trimestre, ces résultats sont satisfaisants“, a déclaré Jeroen van der Veer, directeur général de Royal Dutch Shell.

Nous continuons à rajeunir notre portefeuille d’actifs via des investissements soutenus et des cessions. Je suis content des progrès réalisés durant le trimestre, marqué par le lancement de nouveaux projets de raffineries et de gaz naturel liquéfié et des cessions d’actifs supplémentaires. L’exécution de notre stratégie se déroule convenablement“, a-t-il ajouté.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter