Energie : la Commission européenne s’intéresse à la dimension sociale

electricite.jpgVendredi, un protocole d’accord sur la dimension sociale de la Communauté de l’énergie a été signé à Vienne.

La signature du protocole d’accord marquera le lancement d’un processus de dialogue permanent sur les questions sociales dans la Communauté de l’énergie, afin d’accompagner les changements importants auxquels le secteur de l’énergie doit faire face“. M. Piebalgs, membre de la Commission, à Bruxelles, s’est félicité de cette signature.

Commentant l’événement depuis Lisbonne, au sommet social tripartite, M. Vladimír ?pidla, membre de la Commission chargé de l’emploi, des affaires sociales et de l’égalité des chances, s’est également félicité de la signature du protocole d’accord, qui contribuera à renforcer le dialogue social pour le secteur du gaz et de l’électricité dans les Balkans , ainsi que la dimension sociale du traité de l’énergie.

Par le traité sur la Communauté de l’énergie, entré en vigueur le 1er juillet 2006, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, l’ex-République yougoslave de Macédoine, le Monténégro, la Serbie et la MINUK ont décidé d’appliquer les principaux éléments de la politique énergétique européenne, en particulier en ce qui concerne le marché intérieur du gaz et de l’électricité.

Le processus d’ouverture des marchés du gaz et de l’électricité offre de nouveaux débouchés économiques et de nouvelles possibilités d’emploi. Il implique l’acceptation de la concurrence et de règles claires concernant le fonctionnement du marché. Il implique également de prendre en considération les conséquences sociales liées à la restructuration des entreprises du secteur énergétique, à l’instauration des prix du marché pour l’énergie et à la protection des travailleurs et des clients vulnérables.

Signature d’un protocole d’accord

La Commission a donc proposé un protocole d’accord sur les questions sociales, qui a été signé aujourd’hui. Les principaux éléments de ce protocole sont les suivants:

– association des partenaires sociaux (syndicats et employeurs) aux développements affectant les relations de travail à tous les niveaux, ainsi qu’à la gestion du changement et à la promotion du dialogue social;
– accent sur les éléments de l’acquis social les plus importants pour les secteurs couverts par la Communauté de l’énergie (santé et sécurité au travail, égalité des chances, droit du travail, droits fondamentaux des travailleurs);
– traitement des questions liées à la protection des clients vulnérables, à la pauvreté énergétique et au caractère abordable de l’énergie.

Le protocole d’accord servira de base pour développer un dialogue structuré sur ces questions, qui rassemblera, au sein d’un forum régulier, les partenaires sociaux européens et nationaux du secteur de l’énergie des pays concernés.

> Pour en savoir + : http://www.energy-community.org/

  • facebook
  • googleplus
  • twitter