39% des sportifs seraient asthmatiques

asthme.jpgLes conclusions, publiées dans l’édition de septembre de la revue “Medicine & Science in Sports & Exercise”, ont indiqué qu’il y a une forte possibilité pour que les athlètes développent de l’asthme d’effort.

L’étude menée par les chercheurs du “Ohio State University Medical Center” a porté sur 107 athlètes de l’université d’Etat d’Ohio. Sur les 42 sportifs (soit 39%) qui ont présenté un asthme d’effort, seuls 10% avaient déjà eu de l’asthme auparavant. Les résultats suggèrent qu’il y a une “forte proportion d’athlètes chez lesquels la maladie n’a pas été diagnostiquée”.

50 à 80% des asthmatiques touchés

L’asthme d’effort, également appelé asthme post-exercice ou asthme induit par l’exercice, touche entre 50 et 80% des asthmatiques, essentiellement les enfants (de 60 à 75 %). Il survient généralement à l’arrêt de l’effort ou 5 à 15 minutes plus tard.

Dans cette étude, nous avons ciblé des athlètes de l’université car beaucoup de crises d’asthme d’effort se produisent chez les sportifs âgés de moins de 21 ans“, a indiqué Jonathan Parsons, pneumologue, co-directeur du Medical Center’s Asthma Center et auteur de l’étude.

Un problème commun

Maintenant que nous avons démontré que ce problème était commun, il sera nécessaire de faire plus de recherche afin de déterminer quelle est la meilleure façon d’entraîner les athlètes qui ont le plus grand risque de développer de l’asthme d’effort“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter