EPR : le rêve américain d’EDF

drapeau_usa.jpgDébut du mois, le quotidien économique “Les Echos” indiquait qu’EDF venait de conclure un accord avec l’électricien américain Constellation Energy (GES) qui notifiait sa participation à la construction de 4 réacteurs nucléaires de type EPR outre-atlantique.

Selon le quotidien “La Tribune” paru aujourd’hui, EDF et son homologue américain seraient sur le point de demander une licence pour pouvoir construire et exploiter un premier EPR aux Etats-Unis.

Le groupe énergétique français et le premier électricien américain séduit par l’EPR ont récemment conclu des accords pour créer Unistar Nuclear Energy, une filiale commune aux deux sociétés.

Pierre Gadonneix, président directeur général (PDG) d’EDF, et Mike Wallace, directeur général adjoint de Constellation Energy, ont déclaré vouloir “jouer un rôle de tout premier ordre dans la relance du nucléaire aux Etats-Unis“. Les deux sociétés énergétiques veulent ainsi construire la première centrale nucléaire aux Etats-Unis depuis l’accident de Three Mile Island survenu le 28 mars 1979.

Près de 10% du capital de CEG

L’accord prévoit que le français EDF puisse acquérir jusqu’à 9,9 % du capital de CEG au cours de 5 prochaines années, dont 5 % dans les douze premiers mois.

D’après Mike Wallace, avec les français “Areva, EDF, et l’américain Bechtel, nous disposons d’une équipe performante“, qui sera capable de rivaliser avec Westinghouse et General Electric, même si “la concurrence sera rude“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter