Jean-Michel Bodin veut sièger au “Grenelle”

Train_marchandises.jpgJean-Michel Bodin, le vice-président de la région Centre a demandé hier à siéger au “Grenelle de l’environnement”. Il entend ainsi protester contre la fermeture de 260 gares SNCF dédiées au fret.

Mandaté par l’Association des régions de France, Jean-Michel Bodin, s’insurge auprès de Jean-Louis Borloo contre cette décision de la SNCF qu’il qualifie “d’aberration économique” et dénonce des “solutions à l’encontre des impératifs environnementaux“.

La fermeture annoncée de 260 gares par la SNCF devrait se traduire “par un nouveau transfert sur la route alors qu’il est de notoriété publique que le transport routier de marchandises contribue pour une large part aux émissions de CO2“. De plus, pour l’élu PCF, “ce n’est pas en diminuant le volume de marchandises transportées que la SNCF arrivera à diminuer ses coûts fixes“.

“Tout mettre à plat”

Jean-Michel Bodin demande donc au ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durables la possibilité de siéger au prochain “Grenelle de l’Environnement”. Selon lui, “le gouvernement est en capacité de changer le cours des choses. Il faudra tout mettre à plat et lister les conséquences économiques et sociales des décisions prises“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter