ONU : un “test crucial” commence aujourd’hui à Vienne

onu.JPGSelon Ambiente Brasil, pour l’ONU, le moment est idéal pour lancer un nouveau programme d’action à long terme contre le réchauffement climatique. La réunion qui commence aujourd’hui à Vienne est considérée comme un “test crucial”.

Durant cette semaine, près de 1 000 représentants de plus de 100 pays vont prendre part aux négociations. Ils chercheront à obtenir un consensus entre les pays industrialisés qui se sont engagés à respecter le protocole de Kyoto et les ceux, comme la Chine et les Etats-Unis, qui n’ont pas souhaité ratifier le protocole.

Selon Yvo de Boer, principal responsable du dossier climatique à l’Onu, “nous arrivons vraiment à un moment décisif” pour prendre des mesures à l’échelle mondiale. Et “Vienne sera un moment crucial. La semaine qui vient nous dira si la classe politique est disposée à dépasser les platitudes pleines de bonnes intentions pour aller vers de vraies négociations“.

Remplacer le protocole de Kyoto

La lutte contre les changements climatiques doit être amplifiée“, a déclaré Josef Pröll, le ministre autrichien de l’Environnement, qui salue l’implication de Washington dans un programme de réductions des émissions à long-terme.

Les hommes politiques, les scientifiques et les militants qui participent à la réunion vont tenter de sortir de l’impasse diplomatique pour que les ministres de l’Environnement trouvent un accord en décembre à Bali, en Indonésie. Cette réunion prévue pour la fin de l’année sera le point de départ de deux ans de négociations pour remplacer le protocole de Kyoto par un texte plus large et ambitieux.

Les chances d’arriver à la conclusion d’un accord à Bali ont augmenté depuis la publication par l’Onu d’un rapport attribuant la responsabilité du réchauffement climatique à l’homme.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter