METEO – L’été le plus pourri depuis 1958

pluie_plage.JPGRéchauffement climatique ? Avec 20 à 30% d’ensoleillement en moins, l’été a été maussade quasiment partout en France, à l’exception de la côte méditerranéenne. Pluies records, fraîcheur inhabituelle, pas ou peu de soleil… la faute à l’anticyclone des Açores.

A en croire les météorologues, il faut remonter à 1958, pour retrouver des niveaux de précipitations comparables à cette période. Certaines villes de l’Ouest (Brest, Rennes, Nantes, Caen, etc.) ont ainsi enregistré jusqu’à 2 fois plus de pluies que d’habitude, depuis mai dernier.

Dans le même temps, et très logiquement, l’été s’est traduit par un déficit important d’ensoleillement. On a ainsi enregistré 200 heures d’ensoleillement en moins dans les régions de Basse-Normandie, de Bretagne et des Pays de la Loire.

Du côté des températures, l’été a été frisquet. La canicule n’est plus qu’un lointain souvenir. Sur les plages du littoral atlantique, comme sur les côtes de la Manche, il a manqué 2 à 3°C depuis mai dernier, par rapport aux “normales saisonnières”.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter