Electricité : EDF fait une proposition “sérieuse” à ses concurrents

edf_logo.jpgContraint et forcé de faire un geste en direction de ses nouveaux concurrents, l’électricien français a émis une proposition rendue publique hier par le Conseil de la concurrence. Les sages la jugent “sérieuse”.

Ce n’est pas de gaité de coeur qu’EDF a obéi aux injonctions du Conseil de la concurrence qui lui avait donné deux mois pour transmettre ses engagements à l’autorité de régulation. Mais la proposition du groupe de Pierre Gadonneix semble suffisamment “sérieuse” pour ouvrir un test de marché et collecter les réactions des acteurs du secteur d’ici au 15 septembre.

2 périodes distinctes

Concrètement, EDF propose la mise à disposition totale de 10 térawattheures d’électricité aux fournisseurs alternatifs, sous la forme de contrats d’approvisionnement de 1 500 MW sur une période courant de 10 à 15 ans. Ces contrats devraient bénéficier de tarifs compétitifs jusqu’en 2010, autour de 36 euros par mégawattheure, un prix proche des tarifs réglementés.

A partir de 2011, EDF prévoit un prix autour de 45 à 47 euros, en intégrant ainsi le coût de la construction de l’EPR, le futur réacteur nucléaire de 3e génération de Flamanville. Pour rappel, le Conseil de la concurrence avait demandé à l’opérateur historique de faire bénéficier ses concurrents de la “rente du nucléaire”, un parc en grande partie amorti.

Du côté de la concurrence, comme chez Poweo et Direct Energie, on est “plutôt satisfait” de ce contrat de fourniture. Il faut dire que le prix pratiqué actuellement avoisinait les 46 euros. Cette remise de 10 euros devrait permettre aux fournisseurs alternatifs de proposer des offres compétitives, même si certains affirment que le prix réel de référence se situerait plutôt autour de 32 euros le mégawattheure.

Appels d’offres fin 2007

Les appels d’offres ouverts aux nouveaux opérateurs sont censés débuter fin 2007, les premières livraisons devant être lancées début 2008. Les fournisseurs devront s’engager sur une offre à long terme, d’au moins 10 ans, et pas seulement jusqu’en 2010. Pour information, selon le Conseil de la concurrence, le volume proposé de 1 500 MW représente la consommation annuelle de 2 millions de clients, particuliers et petits professionnels.

> Pour en savoir + : Proposition d’EDF (Pdf) et Synthèse du Conseil de la concurrence

  • facebook
  • googleplus
  • twitter