• Accueil
  • >
  • Fil Info
  • >
  • FUKUSHIMA – Explosion des kystes de la thyroïde chez les petits japonais

FUKUSHIMA – Explosion des kystes de la thyroïde chez les petits japonais

L’Association Française des Malades de la Thyroïde s’alarme de la contamination de dizaines de milliers de petits japonais, résidant à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, et de ses conséquences sur leur thyroïde. Près d’un tiers des enfants exposés souffriraient déjà d’un kyste thyroïdien.

L’AFMT s’appuie sur les résultats inquiétants d’une étude nipponne publiée en avril 2012. Selon cette recherche, 31,1% des enfants étudiés présenteraient un kyste liquidien à la thyroïde, susceptible de dégénérer en cancer à court, moyen ou long terme. Ce pourcentage est totalement anormal, au regard des chiffres habituels pour les moins de 18 ans, compris entre 0,2 et 3,5%.

Pire, cette très forte contamination qui inquiète logiquement les parents des petites victimes, serait l’objet de pressions de la part des autorités sanitaires japonaises. Shinichi Yamashita, responsable controversé de cette étude, aurait ainsi envoyé une lettre aux spécialistes japonais des maladies thyroïdiennes, leur demandant de ne pas établir d’autre diagnostic pour les familles concernées.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter
  • Mimi à Bibi

    vous oubliez bien trop vite que la (très !!) forte radioactivité locale accélère notablement le processus de cancérogenèse …

  • Georges 7

    Soyez sympa

    Mettez une majuscule à Japonais quand il est utilisé comme nom et qu’il ne s’agit pas de la langue

    Merci

    NB. Ca s’appelle la règle d’orthographe des gentilés

    Sachant bien qu’on (se) trompe souvent quand on dit ou écrit « Les Français » (à qui on fait penser ce qui nous arrange), puisque dans certainement plus de 75 % des cas, il s’agit seulement DE Français. Donc il fallait honnêtement dire « Des Français », ce que n’a pas fait notre nouveau président en commençant son tout premier discours présidentiel à Tulle.

    Les noms (« gentilés » ou « ethnonyme ») désignant les habitants d’un pays, d’une province, d’une localité…. (Note de l’expéditeur : et même donc d’un quartier de grande ville !!!) prennent la majuscule initiale : les Français, les Anglais, les Poitevins, les Parisiens., les Montmartrois, les Européens, les Terriens

    Les noms de langues , correspondants gardent une minuscule : parler le français, l’anglais, le poitevin…

    L’adjectif garde la minuscule : la population française, la cuisine anglaise, le
    Marais poitevin, le Bassin parisien.

    L’usage est incomplètement fixé et les codes typographiques diffèrent quant au traitement de l’attribut : Il est anglais (adjectif) ou Il est Anglais (nom). L’Imprimerie nationale tranche en faveur du nom, comme on le fait par exemple en allemand (Sie ist Franzüsin).

    L’Académie considère que l’on a affaire à un adjectif, que l’on ne dira jamais Elle est Suissesse, mais Elle est suisse, et met donc la minuscule : Ils sont albanais, corses… Elle n’est pas parisienne.

    Enfin, on distingue généralement les noms désignant proprement des habitants de leurs emplois dérivés : les Albigeois aiment leur ville ; la croisade contre les albigeois, Cathares du Midi de la France, au XIIe siècle.

    Et si vous diffusiez ?

  • Bibi

    « susceptible de dégénérer en cancer à court… terme. »

    Des cancers sans latence de plusieurs années?
    Mais bien sur!