Jean-Louis Borloo s’en prend aux «climato-sceptiques»

Interrogé hier sur RTL, Jean-Louis Borloo a affirmé sa profonde désapprobation face aux “climato-sceptiques”, qui fragilisent notamment la crédibilité des scientifiques du Giec, une polémique qu’il qualifie d'”extrêmement grave“.

Présent sur RTL hier, le ministre de l’Ecologie a été invité à s’exprimer sur le dernier ouvrage de Claude Allègre, ouvrage dans lequel l’auteur se montre très sceptique vis-à-vis du réchauffement climatique. Et, Jean-Louis Borloo s’est montré très sérieux et très agacé par le sujet.

Les climato-cyniques ne me font pas rire” explique-t-il avant de rappeler que le consensus scientifique autour du Giec, largement remis en cause par Claude Allègre, a été érigé “dans le cadre d’une procédure voulue par 192 États, où chacun peut intervenir, envoyer des notes, contester ce qui est fait, tout est parfaitement transparent“.

Le ministre rappelle alors que “tout le monde pouvait intervenir dans ce débat, les climato-cyniques en l’occurrence ne sont pas intervenus“. Selon Jean-Louis Borloo, la polémique née autour des révélations du Giec est essentiellement motivée par des intérêts industriels et financiers et “dire qu’ici et maintenant, ça n’a pas d’importance, c’est extrêmement grave“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter