Du béton respectueux de l’environnement fabriqué à partir de cendres de charbon

Une équipe de chercheur travaille actuellement sur une nouvelle recette concrète qui utilise des déchets pour fabriquer du béton respectueux de l’environnement et ainsi créer des emplois et une industrie durable pour une ville en transition, exempte de charbon.

L’équipe en charge de la recherche vient de l’Université Murdoch en Australie et indique que leur béton peut utiliser jusqu’à 80 à 90 % de matériaux recyclés dans leur ciment.

Le principal déchet issu du charbon est la cendre, qui est le sous-produit de sa combustion, mais il peut également contenir des résidus de bauxite provenant de l’extraction d’alumine et des agrégats recyclés.

Recycler les déchets et réduire les émissions

Le béton est l’un des produits de construction les plus utilisés au monde, mais c’est aussi une importante source de gaz à effet de serre.

Une étude réalisée en 2018 par le groupe de réflexion mondial Chatham House a estimé que le ciment était responsable d’environ 8% des émissions mondiales.

Mais ce béton peut générer jusqu’à 80 % d’émissions en moins.

La raison pour laquelle le béton conventionnel est si émetteur de carbone est que pour obtenir du ciment, toutes les matières premières doivent être chauffées jusqu’à plus de 1000 degrés.

Pourtant, le ciment que nous utilisons peut-être fabriqué n’importe où à température ambiante.

Le béton géopolymère, qui utilise généralement des cendres volantes comme ingrédient principal, a été développé en Australie et utilisé dans des projets allant des chaussées aux aéroports.

L’utilisation de produits alternatifs respectueux de l’environnement est en train d’émerger dans l’industrie du bâtiment.

Une nouvelle industrie née de ses cendres

En Australie, pays où le charbon est (encore) roi, un important stock de ces déchets a été créé.

Bluewaters Power Station, une centrale électrique privée au charbon, a fourni aux chercheurs des échantillons de cendres volantes pour leurs tests.

Nous leur avons également fourni les données de notre analyse des cendres“, a déclaré Stephen Deonck qui travaille dans la centrale.

Ils l’ont utilisé pour créer un mélange particulier qui fonctionne bien avec nos cendres volantes.”

La centrale électrique produit chaque jour environ 600 tonnes de cendres volantes qui sont actuellement ramenées par camion à la mine de charbon et enterrées.

Malgré la diminution du nombre de centrale à charbon dans le pays, du fait d’une transition marquée vers les énergies renouvelables, il sera toujours possible de récupérer les cendres qui ont été stockées depuis plus de 60 ans dans les fosses.

 

  • facebook
  • googleplus
  • twitter