Fukushima : la fuite est colmatée mais la prudence reste de mise

Tokyo Electric Power, opérateur de la centrale japonaise de Fukushima, a annoncé ce matin avoir réussi à colmater la fuite d’eau hautement radioactive qui provenait du réacteur n°2 de la centrale, et qui s’écoulait directement dans le Pacifique. La pollution radioactive dans l’océan se poursuit néanmoins, avec l’accord des autorités nippones.

La fuite à l’origine du déversement d’eau hautement radioactive issue des tentatives de refroidissement des réacteurs de la centrale de Fukushima, dans le Pacifique, a donc été colmatée ce matin. Tepco explique qu’après de nombreux échecs, l’injection de 1.500 litres d’un mélange de silicate de sodium, du “verre soluble“, et d’un autre agent chimique, a permis de stopper la fuite.

Les pêcheurs en colère

Toutefois, le secrétaire général du gouvernement japonais, Yukio Edano se  montre encore prudent. “Nous ne sommes pas soulagés juste parce que la fuite s’est arrêtée. Nous vérifions si elle complètement stoppée, et s’il n’y en a pas d’autres,” confie-t-il.

Dans le même temps, Tepco continue de déverser le trop plein d’eau faiblement radioactive dans l’océan en accord avec le gouvernement. Si l’opérateur continue d’affirmer que cette eau diluée au fur et à mesure est sans danger pour l’homme et la faune, le syndicat des pêcheurs japonais n’est pas du même avis et a exprimé sa colère dans un courrier adressé à Tepco et rendu publique aujourd’hui.

Nous avons demandé à plusieurs reprises au gouvernement et Tepco d’arrêter les fuites radioactives dans l’océan. Mais le gouvernement et Tepco nous ont ignorés et ont rejeté en mer de l’eau radioactive, ce qui est absolument scandaleux. Ce qu’ils ont fait est impardonnable. Cela pourrait vraiment détruire notre industrie” écrit le syndicat.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter