Chantal Jouanno rédige les « principes d’une écologie de droite »

Dans le cadre des élections régionales, Chantal Jouanno a élaboré un argumentaire à destination des candidats UMP, reprenant les “principes d’une écologie de droite“.

Le mémo mis à disposition des candidats UMP aux élections régionales et rédigé par la secrétaire d’Etat à l’Ecologie prône donc une écologie de la croissance, du progrès technologique, favorable au nucléaire et sans idéologie. “Le président de la République a choisi les meilleures idées, d’où qu’elles viennent” précise-t-elle avant d’ajouter que “l’écologie défendue par le président n’est l’otage d’aucun sectarisme“.

S’agissant de la lutte contre le changement climatique, la sauvegarde des espèces et la protection de la santé face au pollutions, Chantal Jouanno estime partager “avec les Verts les enjeux écologiques d’avenir“. “Il est utile de rappeler cette convergence quant aux objectifs” précise-t-elle dans son mémo, même si les moyens d’y parvenir divergent.

Des divergences économiques et sociales

Sur l’épineuse question des OGM, la secrétaire d’Etat réitère “le refus des cultures commerciales d’OGM proposées par Monsanto“, dont “les bénéfices pour la société n’apparaissent pas“. Elle rappelle toutefois que la France ne condamne “pas la recherche“.

Quant au changement climatique, “nous ne condamnons pas le captage et le stockage du carbone“. Quant aux solutions préconisées pour lutter contre le réchauffement,elle préconise la réduction des énergies fossiles et le développement des énergies renouvelables sans toutefois “renoncer au nucléaire“, énergie “faiblement émettrice de CO2“.

Enfin, Chantal Jouanno rappelle que, hormis sur la question du nucléaire, les principaux clivages existant entre UMP et écologistes portent sur les questions économiques et sociales, plus que sur les questions environnementales à proprement parler.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter