Total accusé de « destruction durable » et « crime climatique »

Campagne de Greenpeace contre Total

Campagne de Greenpeace contre Total

Tôt ce matin, des militants de Greenpeace ont pénétré dans la raffinerie Total de Gonfreville l’Orcher, près du Havre. Ils y ont déployé des banderoles dénonçant la “responsabilité” du groupe dans le changement climatique.

Selon l’information révélée ce matin par l’AFP, peu avant 8h ce matin, des militants de Greenpeace sont montés sur une citerne avant de déployer une banderole sur laquelle on pouvait lire “Total invente la destruction durable“. D’autres ont escaladé deux cheminées afin d’y accrocher des banderoles dénonçant le “crime climatique” ou “la destruction durable” opérés selon eux par le pétrolier français.

Par cette action, Greenpeace entend dénoncer le rôle de Total dans l’exploitation des hydrocarbures piégés dans les sables bitumeux de l’ouest canadien. Ce combat fait l’objet d’une forte campagne de l’ONG qui entend médiatiser les conséquences environnementales de cette exploitation.

Poser la question de la responsabilité

Yannick Rousselet, responsable de campagne au sein de l’organisation écologiste, “Nous voulons poser la question de la responsabilité des groupes privés dans le changement climatique à moins de dix semaines du sommet de Copenhague“.

> Pour en savoir + : Campagne de Greenpeace “Total invente la destruction totale

  • facebook
  • googleplus
  • twitter