• Accueil
  • >
  • Le Mag
  • >
  • Transition énergétique : Linky permet de changer les comportements

Transition énergétique : Linky permet de changer les comportements

linky-compteur-communicant

Pour une transition énergétique réussie, les foyers français doivent apprendre à mieux maîtriser leur consommation d’énergie. Et si la manière de parvenir à ce changement de comportement demeurait jusqu’alors inconnue, l’avènement des compteurs Linky change la donne. En effet, d’après une étude menée par le CNRS, les compteurs communicants — qui permettent de connaître sa consommation d’énergie en temps réel — poussent les ménages à mieux consommer.

L’expérience dénommée « les Technologies de l’information pour une consommation électrique responsable », TicElec par le Groupe de recherche en droit, économie et gestion (CNRS/Université Nice Sophia Antipolis) devrait permettre de couper court aux arguments selon lesquels les compteurs communicants n’auraient aucune incidence sur les comportements des ménages.

Lancée en 2012, l’expérience TicElec visait à doter certains foyers de « différents outils techniques » afin de les informer régulièrement de leur consommation électrique. Et les résultats sont sans appel : l’étude montre en effet « des différences significatives selon que les ménages suivent ou non l’état de leur consommation ». L’apport de l’information s’est d’ailleurs avéré « d’autant plus percutant que celle-ci est neutre, c’est-à-dire sans comparaison avec celle des autres », ajoute l’étude.

Les ménages bénéficiant de ces informations ont ainsi réduit leur consommation électrique de 23 %. L’extinction des lumières ou le recours aux ampoules basse consommation comptent parmi les pratiques les plus courantes lorsqu’un foyer a accès aux informations relatives à sa consommation.

L’expérience TicElec a en outre permis de constater que la consommation baisse de manière globale chez les ménages ayant accès à leur consommation, mais elle diminue encore plus chez ceux ayant reçu une information « plus fine ». En bref, « plus on est averti, moins l’on consomme », conclut l’étude.

Des informations fines et non intrusives

Or, tout l’intérêt des smarts grids et de leur outil fondamental, les compteurs communicants, réside justement en leur capacité à fournir des informations fines et non intrusives aux consommateurs.

Selon le « Smart Grid Economic and Environmental Benefits », un rapport sur les coûts et bénéfices des réseaux intelligents, ces derniers apportent de nombreux bénéfices directs et indirects aux consommateurs. Parmi les directs, le rapport mentionne l’intégration d’un système de régulation de tension et de puissance réactive VVCS (Volt-VAr Control), la relève des compteurs à distance, la mise en place de tarifs variables selon la plage horaire, la saison ou le type de contrat, la mise à disponibilité de forfaits permettant la connexion et déconnexion à distance et la possibilité pour le client d’établir un seuil maximum de consommation et ainsi être alerté lorsqu’il s’en rapproche. Parmi les bénéfices indirects, l’étude mentionne notamment la localisation et l’isolation de dysfonctionnements ainsi que le renouvellement facile des dispositifs.

En France, le compteur communicant d’Enedis donne accès à ces avantages. Linky permet en effet la relève automatique et à distance de la consommation, il simplifie les modifications de contrat afin d’adapter la puissance du compteur ainsi que les démarches en cas de déménagement, et grâce à lui, les fournisseurs d’énergie pourront proposer de nouvelles offres adaptées aux pratiques et habitudes de leurs clients.

Mais Linky permet surtout de mieux maîtriser sa consommation d’énergie. Jusqu’ici, la consommation réelle n’était relevée que tous les six mois. Avec le nouveau compteur, chaque utilisateur peut désormais suivre sa consommation en temps réel, ce qui lui permet d’agir rapidement afin de mieux la maîtriser.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter